Bannière

L’évidence ne fut pas au rendez-vous, et pour cause j’étais très facilement distraite !

J’ai passé une grande partie de ma matinée à m’occuper de l’article De l’histoire ancienne, à publier un autre article sur mon second site et enfin à publier sur leurs comptes instagram respectifs ! Ce qui représente du temps qui fuit à toute allure, comme des grains de sable dans un sablier. Et même si j’étais bien contente d’être à jour sur ces sites, je n’ai pas pu avancer comme je l’aurais souhaité sur La Voix d’Origine.

C’est fou, j’ai l’impression qu’il me suffit de me détourner un peu de mon roman et je perds de suite mon équilibre. En reprenant mon chapitre Panavem en début d’après-midi, je pensais à tout un tas de trucs inutiles. Et me voilà partie sur internet, sur mon portable, à faire des schémas, à me prendre la tête… J’ai dû sévir un peu avec moi-même pour m’obliger à me déconnecter de tout ça pour pouvoir me concentrer sur mon chapitre. Et, curieusement, mon internet à couper à ce moment-là pour me déconnecter pour de bon ! ^^

Malgré tout, j’ai pu avancer en bonne partie, décrivant la ville de Panavem qui a un peu changé à la dernière minute, évoluant en même temps que le reste. J’avais besoin d’un schéma pour me représenter son immensité et voir comment des maisons rondes pouvaient s’agencer avec le motif des rues que j’ai dans l’esprit depuis plusieurs années. Et la description, si elle a été un peu compliquée au départ, a été bien plus fluide sur la fin. Il faut dire que lors d’un premier jet, les descriptions ne sont pas mon fort du tout. Je vais me concentrer d’abord sur les dialogues, puis lors de la réécriture, je m’occupe de toutes les descriptions pour étoffer le tout. Je peux alors prendre mon temps, aller m’inspirer de quelques illustrations (quand je ne les dessine pas moi-même !) pour trouver du vocabulaire. Chose que je ne peux me permettre maintenant sans oublier le reste et ralentir ma progression !

Mais sachant que la description de la ville dont le chapitre porte son nom l’occupait en grande partie, j’étais bien obligée de faire de mon mieux. Mais une scène plus tard, je n’ai pas réussi à aller bien plus loin. Je commençais à me lasser, ayant travaillé beaucoup le matin sur mon ordinateur, à traiter beaucoup de textes ; je voyais que si je continuais plus loin pour avoir mon quota de mots, je finirais par bâcler un peu mon chapitre juste pour dire. Je serais davantage prête demain, j’attaquerais dès le matin pour avoir plus d’énergie (c’est ainsi que je fonctionne !)

Ce sera mieux, car je devrais m’occuper de la scène-révélation très importante qui se déroule dans ce chapitre. Autant avoir les idées claires pour écrire quelque chose de vraiment bien !

 

Nombre de mots écrits : 1493

Chapitre(s) en cours : Panavem

 

Caroline


Photos : 1 sur Unsplash

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.