Réécriture – Dernier Jour

Je peux enfin vous l’annoncer clairement, j’ai terminé mon roman ! 😀

Je suis très heureuse de pouvoir le dire et me rendre compte qu’enfin, oui, il est bien terminé. Je suis contente d’y être arrivée, et si vite. Depuis que je travaille en parallèle sur mon blog, avec mes articles, je trouve que mon écriture est plus rapide et que j’ai de plus en plus de facilité à travailler que ce soit sur mon blog ou sur mes romans. J’ai vraiment eu la sensation de m’être améliorée en quelques mois !

Cette réécriture avait pour but d’améliorer l’écriture et certains passages de l’histoire, de gérer le rythme des chapitres et d’équilibrer les scènes, de pouvoir tout expliquer et ne pas oublier certains points. Je pense avoir réussi le plus gros, je crois enfin que mon histoire est complète. Et ce n’était pas si évident à penser. Pendant de longues années, je pensais toujours qu’il faudrait réécrire encore et encore pour que ce soit livre soit mieux, voire parfait, mais je pense avoir tout donné cette fois-ci et il a été réécrit, refaçonné avec tous les moyens que j’avais en ma possession. Je ne sais pas s’il y a encore des choses à changer. Je pense que cette fois, ce sera le rôle de mes trois premières lectrices. Je vais très bientôt leur créer un petit guide accompagné d’un bref questionnaire pour qu’elles puissent donner leur avis en détail, pour m’aiguiller sur d’éventuels changements.

Illustration jour 61 (Dernier Jour)

Je sais, et je suis sûre, qu’il y aura une dernière réécriture, moins fastidieuse. La prochaine fois je me concentrerai sur l’écriture, il me faudra affiner certains passages, couper des phrases entières, changer quelques mots. Et puis je changerais sûrement deux trois choses par rapport aux avis des lectrices, si elles n’ont pas compris certains éléments ou bien alors si certains chapitres sont trop longs, par assez dynamique. Il est vrai que je ne peux pas prévoir à l’avance ce que seront ces changements, tout dépend de leur avis. (Je leur mets à peine la pression 😉 )

Pourtant, cette petite responsabilité qu’elles ont de devoir pointer du doigt des passages ou des éléments « moyens », n’a rien à voir avec le stress qui commence à me gagner en sachant qu’elles vont lire ce livre. Même si cela fait quatre ans que je parle de cette histoire et que je dévoile à petites doses des détails, ce roman, ce Projet Elasia a toujours été un peu secret. Je sais que certaines fois je prenais bien mon temps pour repousser le moment où on lirait enfin mon livre.

Ce roman me tient tellement à cœur, et je crois que j’ai dû vous embêter un peu tout au long de ces articles où je vous racontais à quel point je l’aimais lui et ses personnages. Mais c’est un fait, ce livre est tout pour moi et de le dévoiler enfin, de prendre le risque qu’il ne plaise pas, c’est assez stressant. J’ai tellement peur, à force d’avoir dit que c’était le livre de ma vie que les personnes aient placé la barre trop haute et que l’histoire les déçoive.

Je suis terrifiée à l’idée que ces trois lectrices s’ennuient, détestent certains personnages qu’elles devraient aimer, qu’elles ne comprennent rien à mon univers parce que je l’ai mal expliqué, ou bien encore n’éprouvent plus l’envie de continuer de lire. Je me fais beaucoup de films dans ma tête et je pense que pendant tout le temps de la lecture, je ne vais jamais cesser d’angoisser et de me demander ce qu’elles vont en penser. ^^

À côté de cela, j’aime tellement cette histoire que je désire plus que tout que les autres l’aiment aussi, que ce roman leur apporte autant qu’il m’a apporté. J’ai envie qu’elles rient, qu’elles pleurent, qu’elles avancent avec ces personnages dans cette aventure, parce que je ne peux que leur souhaiter d’apprécier autant cette histoire que moi. Je l’espère, mais peu importe ce qui se passera, je continuerai de travailler sur ce livre et je l’enverrais à une maison d’édition, c’est certain !

Que va-t-il se passer, maintenant que la réécriture est terminée et que je n’ai plus d’article quotidien à vous offrir ? Eh bien déjà, je vais passer ce livre à mes lectrices. De mon côté, je vais prendre une petite pause, pour souffler et essayer d’apprécier le travail qui a été fait ! Je pense que je vais planifier un autre livre pour ensuite commencer à l’écrire. Je verrais comment les jours vont se passer, mais je posterai sûrement un article pour parler de ce nouveau livre.

En attendant, et pour vous remercier d’avoir lu chaque jour mes articles, de m’avoir suivi patiemment dans tout ce processus de réécriture, pour votre soutien, je vais dévoiler le titre de ce Projet Elasia. Maintenant qu’il va bientôt être lu, il a besoin d’un vrai nom pour exister. Ce n’est plus un projet, aujourd’hui, mon roman prendra forme à la lecture !

La Voix d’Origine

 

Merci encore pour vos visites sur mon blog, vos « j’aime » et vos commentaires, cela m’a beaucoup touché et comme toujours, cela m’a permis de continuer et de ne pas lâcher.

Merci et bonne journée à vous ! 😀

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}

Enregistrer

Réécriture – Jour 60

Si depuis quelques jours, je réussis à vous partager mes journées de réécriture scène par scène, profitant pour vous détailler quelques éléments de mon histoire et sur mes personnages, ce qui s’est passé en ce 60ème me demanderait de vous décrire une quinzaine de scènes en détail. J’ai été si productive pour ce nouveau jour que j’ai pu retravailler 3 chapitres tout en corrigeant les fautes de chaque scène. Mais que s’est-il passé ? ^^

J’ai commencé ma journée comme les autres, après m’être occupée de mon blog, je reprends mon livre là où je l’ai laissé. Tout d’abord, j’ai pu réécrire la scène qui me perturbait l’autre jour. J’avais la sensation que mes personnages n’avaient pas leur caractère habituel, mais je n’avais pas eu l’inspiration nécessaire pour corriger ce point. Frappée par la foudre de l’imagination, j’ai pu reprendre cette scène et la réécrire sans problème. Par la suite, je pensais que j’allais juste retravailler une scène ou deux, mais j’ai vite compris quelle journée m’attendait…

Illustration jour 60

Si j’écris cette histoire, c’est parce que je suis passionnée par elle, sinon, je ne me donnerais pas la peine de l’écrire. Et donc, plus j’approchais de la fin, plus j’étais emballée par ce qui se passait, appréciant autant en tant que lecteur qu’écrivain les scènes qui s’enchaînaient. Je trouvais très peu de choses à corriger dans ces scènes, ou bien alors, j’étais assez rapide pour les réécrire en un temps record.

À l’heure où j’arrête d’écrire, j’avais déjà réécrit cinq scènes, mais voilà, j’étais comme une lectrice qui termine un chapitre et qui veut savoir la suite. La suite, je la connaissais déjà et ce depuis toujours, mais j’avais envie de voir comment j’avais écrit cela il y a quelques mois déjà. Je voulais voir si les prochaines scènes s’enchaînaient aussi bien que celles que j’avais déjà retravaillées. Et puis à côté de cela, je voulais pouvoir terminer mon livre avant une certaine date, ce qui m’encourageait à poursuivre à nouveau.

J’ai attendu le milieu d’après-midi pour me remettre au travail, poursuivant la réécriture des scènes. Le temps passait au ralenti, comme s’il était propice à mon avancée. Tout concordait ! Mais voilà, à mesure que je progressais dans ma réécriture, je m’approchais de certaines scènes très intenses. Une dernière rencontre avec un personnage pour Aïa, dernière conversation avec l’ennemi, dernière bataille… Tout se termine scène après scène et mon amour pour cette histoire grandissait encore.

Je ne saurais vous raconter chaque scène tant j’en ai réécrit ce jour-là, et pourtant elles avaient tout un point intéressant à partager, quelque chose qui apportait un plus à l’histoire. Toutes étaient si intéressantes à analyser, j’ai noté chaque impression sur chaque scène sur un papier, mais je me suis vite rendu compte que j’utilisais plus de papier que d’habitude et qu’un article ne serait jamais assez long pour tout raconter. Et puis d’une certaine façon, n’est-ce pas pour le mieux ? Il faut garder un peu de suspens sur le déroulement de l’histoire, même si je ne vous ai pas beaucoup dévoilé de choses.

Mon histoire n’est pas terminée, malgré le pas-de-géant que j’ai fait. Il me reste deux chapitres pour clore l’histoire et l’épilogue. Mais ceux-ci seront vite terminés demain, cela ne fait aucun doute.

Je vous souhaite une bonne journée !

Bannière Caroline Dubois

{Images : Snappa}

Enregistrer