7

À propos

Si la Porte des Âmes conclu le cycle des Enfants de l’Univers, le Sorcier de Brume est celui qui est à son origine. Difficile d’en dire plus sans gâcher tout un cycle qui n’est pas encore écrit, mais il fait partie des romans les plus complexes à travailler dans les Enfants de l’Univers.

Sa création reste encore jeune, car ce qui devait être une simple nouvelle sur un être particulier et les problèmes auxquels il pouvait faire face, est devenu un roman, l’air de rien et me permet étrangement de conclure la structure de mon récit. C’est comme la pierre qui manquait à la base de mon édifice pour pouvoir le construire.


Résumé (provisoire)

Ni homme, ni femme, il est l’être que le monde d’Ergor n’attendait pas. De sa naissance décriée à son enfance méprisée, il ne semble avoir aucune place. Tandis que le village souhaite en faire un guerrier de plus, contre les arthas, il ne se passionne que pour la musique.

À l’âge où les Sorcières de Brume se révèlent, Eynhildr découvre qu’il porte en lui les mêmes dons. Alors qu’on a choisi toute sa vie celui qu’il devait être, un homme étrange, il comprend que des réponses peuvent lui être apportées par les Sorcières de Brume.

En quête de lui-même, Eynhildr devra changer plus d’une fois de place pour comprendre son rôle en ce monde. Et devenir celui dont Onjür lui-même espérait la venue.


État du Projet

(14/10/2019) Un roman qui est en cours de création, je ne pense pas encore à la planification, car il me reste encore de nombreux points à éclaircir avant de moi-même comprendre son intrigue complexe !

{Image : Pixabay}